August 14, 2009

ménopause imaginée

J’ai mal
J’ai très mal
J’ai mal dans les profondeurs de mon âme.

Je souffre
Je souffre trop
Je souffre de la tête aux pieds

Mon corps de femme se décompose, se ménopause
Mon corps de femme tombe en ruine, la galère
Je tire sur mes seins, je relâche
Mes jambes sont faibles, les os craquent souvent
œstrogènes et progestatifs me retiennent en vie

Mes mains tremblent sans cesse
Mes cheveux ne brillent plus comme avant

Féminité absurde a écrasé ma démarche
Talons hauts, ennemis mortels
Je vous pends par les semelles et vous enfonce dans le regard du passant
Qui ne regarde plus

Je fume, et je fume avec enthousiasme
Je dirige le bout de cigarette bien blotti dans mes deux doigts moisis
Vers mes lèvres sèches tremblotantes
Et enfonce entre mes dents jaunies et dégoutantes

Les enfants sont partis, ils ont violé mes entrailles
Sucé au sang mes seins et perdu mon numéro

J’ai mal
J’ai très mal
J’ai mal dans les profondeurs de mon vagin

Ce vagin tapoté, tiraillé, penetré
Ce vagin dévoré, agressé, massacré
Ce vagin vieilli, fatigué, sec

Ce vagin qui ne respire plus
Qui ne connaît plus personne
Qui a envie de fumer

Ce vagin qui ronronne
Se pelotonne, devient tout petit
Se perd clandestinement dans les replis de mes cellulites.

No comments:

Post a Comment

Post a Comment